Lumières d’Ouzbékistan

Lumières d’Ouzbékistan

 

Bonjour à tous,

De retour d’un voyage de 3 semaines en Ouzbékistan, il va être difficile de relater ce périple en quelques lignes, tellement il à été riche d’imprévus, de rencontres et de situations totalement improbables. Je vais quand même me lancer.

Ce voyage je ne l’avais pas du tout prévu, pour commencer Jean Marie me contacte 5 jours avant le départ en me proposant de remplacer un copain ayant dû se désister suite à des ennuis de santé, décision rapidement prise, c’est le genre d’opportunité que l’on ne peut laisser passer.

En 2016 le président de l’Ouzbékistan récemment élu, décide d’ouvrir le pays aux touristes, de nombreuses vallées sont libres d’accès maintenant avec autorisations . L’Asie centrale, c’est un peu l’Himalaya des Spéléologues, les plus profonds gouffres s’y trouvent et descendent à plus de – 1400m sous terre. Ce voyage avait 4 objectifs, prospecter, rechercher et géolocaliser des entrées de gouffres pour de futures expés dans 3 secteurs dont 2 ou aucun touriste étranger n’avait mit les pieds, et quelques jours en visites des magnifiques villes de Samarquand et Boukhara sur la route de la Soie.

Sur le premier secteur de Vandobe, nous avons été refoulés par les militaires, proche de la frontière avec l’Afghanistan et le Turkménistan, notre sécurité n’était pas totalement assurée. Sur le deuxième secteur, massif au dessus de Dehabolo, des expés se sont succédées et nous avons pu prospecter et randonner non sans imprévus ….

[learn_more caption=”La dernière expé de 2018“] Project Boy-Bulok 2018 – Ouzbékistan Détails de l’expédition Dates de l’expédition : 30 juillet au 20 août 2018 Chefs d’expédition : Russie : Vadim Loginov (Caving Club Ekaterinburg, Ural, Russia) France / Suisse : Arnauld Malard (Speleo Club EPIA, Toulouse, France) Lieu L’expédition se déroulera sur le massif de Boy-Bulok.

Ce massif se situe à quelques encablures du massif du Dark Star, dans la région de Surkhandarja, au sud de l’Ouzbékistan. Uzbeck_map Contexte Ces dernières années, l’expédition est traditionnellement organisée par le club d’Ekaterinburg (Oural, Russie) et regroupe jusqu’à maintenant des spéléos russes, anglais et italiens (la Venta).

Des expéditions se sont succédées dans les années 80 et 90, portant la profondeur du gouffre à 1415 m. Boy-Bulok est désigné comme le gouffre le plus profond d’Asie Centrale. Mais depuis la chute de l’URSS, personne n’est vraiment retourné sur place entre 1990 et 2010. Ces quatre dernières années, avec l’exploration du Dark Star, des reconnaissances et des camps ont été relancés sur cette zone. Le camp est situé vers 3’000 m d’altitude, accessible à pied après une dépose par camion au bout de la piste. Le matériel est acheminé par des ânes. Au camp, l’autonomie est totale.

Objectifs : Les objectifs de l’expédition sont de tenter la connexion entre Vishnevskogo cave (rouge) et Boy-Bulok (jaune). L’entrée de Vishnevskogo est à 3541 m d’altitude et le point le plus profond de Boy-Bulok est à l’altitude de 1489 m. La connexion entre les deux cavités porterait le réseau à 2050 m de profondeur, soit actuellement la troisième cavité la plus profonde au monde.[/learn_more]

Uzbeck_map[button link=”https://youtu.be/2LfawiJ1i5I” newwindow=”yes”] la video de l’expé[/button]

Pour la 3éme partie nous devions faire la jonction entre la vallée de Surkhandarya et Shahrisabz en passant par un col à plus de 3500m, sur un itinéraire avec seulement des sentes à moutons et que seuls les bergers du secteurs connaissaient sommairement. Ses 5 jours seront les plus éprouvants, et nous finiront bien fatigués (-5kgs pour ma part), mais que d’aventures et de situations totalement improbables encrées dans nos souvenirs.

Le reste du voyage ne sera que pure formalité en mode touriste lambda en visitant les superbes villes de Samarqand et Boukhara, avec des édifices majestueux et colossaux tous aussi beaux les uns que les autres, nous en avons pris plein les yeux….

Merci à Louis notre cuisinier Ouzbek, sans lui notre périple aurait été certainement bien plus aléatoire, Asledim le guide touristique en ville, et Boris qui restera une énigme quant à sa fonction. merci aussi à Jean Pierre l’instigateur de ce voyage, Jean Marie pour sa proposition et Claire qui nous à surpris par sa résistance, tous furent de bonne compagnie, et l’ambiance resta chaleureuse malgré les multiples péripéties et imprévus.

Plus de 1000 photos, pas facile de choisir, et un résumé de 10mn dans la vidéo ci dessous. Je partagerai plus tard le lien de l’article que Jean Marie ne manquera pas de publier, le voyage vous sera certainement relaté sous un autre regard.

A suivre……

noël

Le super article de Jean Marie sur le blog “Les Faydits du triangle d’or” : clic ici

artmajeur

 

 

Author: camox

1 thought on “Lumières d’Ouzbékistan

  1. Merci Noel pour ce petit reportage qui nous replonge hors du temps . ..Quand on part pour 3h et qu en fait il en faut 6 ! Quand on ne rencontre personne sinon quelques troupeaux gardés par des chiens pas toujours sympathiques… On a un peu souffert on avait faim quelquefois mais aujourd hui il ne reste que les bons souvenirs .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.