Mois : août 2020

Bivouac Comino

Bonjour à Tous,

Petite forme et pas la motivation pour se “taper ” un gros dénivelé, je décide d’aller découvrir (redécouvrir ) le Val Ferret. Il y a de nombreuses années que je n’avais pas parcouru cette longue route qui mène au bout aux cols de Ferret à la frontière Suisse.

A l’époque on partait de cet endroit pour gravir le Mont Dolent 3823m à la journée.

Autre temps et surtout autre âge, l’objectif de ce matin et bien plus modeste. Le bivouac Comino fait partie des nombreux bivouacs qui bordent la rive droite du val Ferret et qui permettent aux alpinistes d’accéder aux très belles courses de ce versant sauvage du massif du Mont blanc.

Le bivouac Comino avec un faible dénivelé est celui qui s’atteint le plus rapidement, mais comme pour tous les autres bivouacs du secteur, y accéder demande un bel effort sur des moraines glacières et quelques barres rocheuses à surmonter, heureusement aidés d’équipement judicieusement placés (cordes, câbles, barreau métalliques)

Col de Belleface 3089m

Bonjour à Tous,

La vallée d’Aoste compte 350 sommets de plus de 3000m et certainement autant de cols.

Le col de Belleface et assurement un des plus surprenant. Des deux versants permettant d’y accéder l’ascension est longue avec un dénivelé important, mais l’arrivée au col nous permet d’admirer de magnifiques tours de roches colorées posées en équilibre sur un sol “Martien”.

Nous sommes dominés par l’imposante Grivola d’un coté et par le Grand Nomenon de l’autre coté, le tout dans une ambiance sauvage et minérale…..

Le 3 Novembre 2017 j’y était parvenu en remontant le beau vallon du Grand Nomenon, et le 10 Février 2018 c’est en ski que nous avions glissés sur ces belles pentes.

Il me restait à le parcourir par le versant sud coté Dégioz, le versant le plus raide .

Fascinante vallée d’Aoste

Bonjour à tous,

Sept jours de découverte de la haute Vallée d’Aoste pour nos cousins Alsaciens.

Ils ont pu largement apprécier les beaux sentiers Valdotains, souvent bien plus ardus que les sentiers Vosgiens!

En si peu de temps il a fallu faire des choix pour trouver de belles randonnées sans trop “entamer” la troupe dès les premiers jours et surtout éviter si possible la surfréquentation de certains lieux, comme on le constate actuellement aussi du coté de la Haute Savoie.

Programme varié qui leur à permis de découvrir successivement Saint Nicolas, le refuge Fallère, la punta Leysser, la punta Aouillette, le vallon de San Grat et son lac, l’Ermitage de Saint Julien, les mines de Saint Marcel, la cabane de chasse de Orvieille, Cogne, les cascades de Lillaz, Gimillan et le vallon de Grauson, le pont romain d’Aël, la digue de Place du moulin et son lac avec au bout le refuge Prarayer au bout du bout de la sauvage Valpelline.

Surtout ne pas oublier, la Fontina, le lard d’Arnad, la “Petite Arvine”, le “Torette supérieur”, et le surprenant menu du restaurant Vagneur à Vens, l’accueil et la gentillesse de nos amis Valdotains……….

Cette semaine bien remplie,variée, avec une météo conciliante laissera sans nul doute à toute la troupe de belles images plein la tête, et l’envie de revenir pour découvrir ces vastes territoires de liberté et de nature……..

A suivre…….

Noël

Mont Dzalou

Bonjour à tous,

Après un intermède Occitan de plusieurs jours, retour en vallée d’Aoste.

Nous avions déjà skié le Mont Dzalou en Janvier 2013, et je me devais de le gravir l’été. Le départ bien matinal nous aura permit de monter (à la fraiche) ce qui est bien agréable en cette période de fortes chaleurs. La Valpelline est restée une vallée sauvage et préservée, les itinéraires de randonnées sont souvent long avec des dénivelés rapidement et relativement importants, se qui permet généralement la solitude dans ces belles montagnes, ce fut le cas ce matin.

Le bivouac Chentre-Bionaz à été inauguré en juillet 2010 (toutes les infos ici…) son emplacement est un remarquable belvédère sur la vallée, et son judicieus emplacement permet de pouvoir réaliser l’ascension de la Becca di Luseney 3503m en 2 jours.

Ce petit bivouac est un véritable havre de tranquillité et mérite d’y accéder pour le découvrir. Depuis le bivouac l’accès au Mont Dzalou s’effectue sur un long pierrier pas très agréable à remonter jusqu’au col, et ensuite sur des gradins rocheux et herbeux.

La découverte du panorama est superbe avec une vue dominante sur le barrage et le lac Places du Moulin, le refuge Prarayer au bout de ce même lac, et beaucoup de hauts sommets de cette partie du valais tels que le Cervin, la dent d’Hérens, la dent Blanche, le breithorn….Nous sommes aussi tout au long de la montée sous l’emprise de la becca di Luseney, plus haut sommet de cette partie du massif….

A suivre….

Noël