Jour : 9 janvier 2020

Becca Invergnaou

Bonjour à Tous,

Invergnaou, il y a deux hivers Denis, Patrick et Gilbert l’avaient skié, je n’était pas de la partie pour cause de côte fracturée. Au retour les seuls mots que Patrick et Gilbert avaient eu c’était: “Invergnaou…plus jamais”. Il faut dire qu’il n’avaient pas profité de bonnes conditions, neige béton dans le bois et ensuite neige croute/carton. Denis voulant le refaire, pas d’autre choix que de tenter l’aventure. C’est mal parti dès le départ, avec un faut mouvement et bien sûr “coinçage du dos”. Immédiatement une phrase de Jean Marie m’est venue à l’esprit : “Le pire n’est jamais sûr”. Finalement çà là fait, malgré des peaux qui se décollent dès le départ dans le bois. J’ai bien compris la phrase “plus jamais”, l’itinéraire est raide et soutenu de bas en haut avec beaucoup de passages exposés. Heureusement nous avons bénéficié d’une bonne neige, poudreuse dans la partie inférieure et croute de vent bien dures avec bon “grip”dans les parties sommitales. Superbe sortie donc avec ambiance de la Valpelline, solitude et beauté sauvage……

A suivre

Noël